COMMENT S’ENRICHIR GRÂCE AUX MORTS

26 mars 2018

Depuis quinze jours, un phénomène perturbant se produit en Russie. Dans le petit chef-lieu de N., un drôle de petit groupe s’est installé ; il s’agit du conseiller Pavel Tchitchikov et de ses deux hommes de main. L’honorable inconnu a d’abord été considéré comme un voisin agréable et courtois, n’hésitant pas à tendre la main et à s’intéresser aux autres habitants.

Le propriétaire Appatov a été le premier à tirer la sonnette d’alarme lorsque Pavel Tchitchitov est venu lui rendre visite pour une demande particulière et plutôt saugrenue. D’après Madame Appatova, Tchitchitov aurait demandé l’achat de serfs pour une utilisation privée. Rien de plus normal, vous direz-vous, à part que les serfs demandés par l’honorable voyageur sont… morts!

D’autres habitants du village, tous propriétaires de terres et d’employés, auraient ainsi été sollicités pour vendre leurs serfs disparus autour d’une soupe aux choux. Selon le prestigieux Nozdriov, l’affaire serait une arnaque de l’administration.

Pavel Tchitchikov serait, selon son voisinage, encore dans le village et virevolterait encore afin de collecter ce que les propriétaires appellent les « Âmes Mortes ». En tout, ce seraient plusieurs dizaines de serfs décédés qui serait entrés dans le registre du conseiller. Le commerce, s’il n’est pas arrêté, s’étendrait donc au reste des campagnes.

Une enquête est en cours pour connaître les desseins du mystérieux acheteur de morts. En attendant les résultats et la connaissance du prix le plus approprié qui puisse être donné aux Âmes Mortes, il est recommandé de refuser toute affaire avec le conseiller Tchitchikov.

 


Résumé rapide: Un jour paisible dans le petit chef-lieu de N., un homme de la ville débarque avec ses deux hommes de main. Très vite, il met à jour une faille dans l’administration russe et décide de s’enrichir en rachetant l’âme des morts. Un mystérieux commerce commence alors…

Vous aussi, apprenez comment vous enrichir en cliquant ici.

Suivez-moi ici:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »