DANS LE LIT D’UN HOMME POUR CRÉER UNE RÉPUBLIQUE

6 novembre 2018

Ce matin, la ville de Florence s’est éveillée avec la rumeur courant dans ses rues. Encore une fois, les frasques du duc Alexandre de Médicis, dirigeant de la cité et héritier de la famille la plus puissante des environs, ont fait des ravages parmi les habitants. Les chroniques sont déjà pleines de ses aventures, mélanges de conquêtes scandaleuses, de fêtes à n’en plus finir, de spectacles tapageurs et de bals lors desquels l’alcool coule à flots tandis que l’or est balancé par les fenêtres.
Aucun florentin n’ignore le caractère odieux du duc, à part peut-être la marquise Cibo. Belle-soeur du très respecté cardinal, la jeune femme était connue en ville pour son comportement exemplaire, sa grande raison et sa grande piété. Les masques ont fini par tomber ce matin puisque la marquise a avoué en personne avoir commis d’adultère en partageant le lit du duc de Médicis. D’après des témoins, l’affaire aurait été tenue secrète puis révélée par le cardinal lui-même.

Interrogé, le duc de Médicis a confirmé les faits avant de se gausser grassement qu’elle n’était pas la première ni la dernière. Le marquis Cibo n’a pas voulu s’exprimer ; il va falloir attendre quelques temps avant de connaître l’avenir du couple Cibo qui passait pourtant pour le plus pur et le plus amant. Quant à la marquise, elle n’a pas osé sortir de chez elle depuis le début de l’affaire. Une servante aurait affirmé qu’elle aurait accepté des avances du duc afin de de convaincre de « créer une république » à Florence. D’autres chuchotent qu’elle aurait été manipulée par son beau-frère lui-même… Mais va-t-elle survivre à un divorce qui s’annonce imminent? Affaire à suivre!


Résumé rapide: A Florence, la ville vit dans la terreur et la corruption, constamment secouée par le mauvais comportement du duc Alexandre de Médicis qui dirige les environs. Dans son entourage, son cousin Lorenzo semble être le vilain petit canard. Pourtant, il cache un très grand secret… Les apparences seraient-elles trompeuses à la cour des Médicis?

Pour connaître la suite de l’affaire Cibo, cliquez ici.

Suivez-moi ici:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »