Elsa Triolet

16 novembre 2018

Elsa Triolet, via Wikipédia

Qui était Elsa Triolet?

Ella Yourevna Kagan est née le 12 septembre 1896 à Moscou. Fille d’une pianiste et d’un avocat, elle grandit dans une famille aisée et apprend le français très tôt. Sa sœur Lili Brik, qui deviendra plus tard actrice, rejoint la révolution russe en 1905. En 1915, Elsa rencontre le poète Vladimir Maïakovski, qui deviendra le compagnon le Lili. C’est l’un de ses premiers contacts avec la littérature.

Etudiante en architecture, Elsa se met à écrire des poèmes et à fréquenter les cafés. Toujours aux côtés de Maïakovski, elle rencontre la crème des écrivains de Moscou, dont l’écrivain Victor Chklovski avec qui elle entretiendra une correspondance qui sera publiée plus tard. C’est en lisant cette correspondance que le célèbre Maxime Gorki encouragera Elsa à rédiger ses propres romans.
En 1918, elle fait la connaissance d’André Triolet, un officier en poste à Moscou. Ils déménagent ensemble à Paris, se marient en 1919 avant de s’installer à Tahiti. Mais, nostalgique de Moscou, elle quitte son mari (tout en gardant son nom) en 1921 avant d’errer dans l’Europe entière.
En 1924, Elsa s’installe à Montparnasse et fréquente les écrivains surréalistes. A la même période, elle rédige ses premiers romans en russe, inspirés de son enfance et de ses voyages. En 1928, elle rencontre Louis Aragon qui la conforte dans la société littéraire française tout en faisant d’elle sa muse. Ils ne se quitteront plus jamais. Vivant de création de bijoux, de traductions et de journalisme, la jeune femme rédige Bonsoir Thérèse, son premier roman en français.

Louis et Elsa se marient le 28 février 1939. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, le couple intègre la résistance. Elsa continue à écrire des romans et des nouvelles qu’elle condensera dans le livre Le premier accroc coûte 200 francs. Celui-ci lui vaudra l’obtention du prix Goncourt, faisant d’elle la première femme lauréate du concours! Pendant ce temps, elle voyage avec son époux, craint pour la vie de sa famille victime d’antisémitisme et publie de virulentes critiques concernant la Russie soviétique, déguisées sous des apparences de roman.
Elsa s’éteint le 16 juin 1970 après un malaise cardiaque dans le moulin de Saint-Arnoult-en-Yvelines qu’elle détient avec Aragon. Celui-ci décédera à son tour le 24 décembre 1982 et les deux époux reposent désormais ensemble dans le parc de leur propriété.

Qu’écrivait Elsa Triolet?

Elsa Triolet avait une passion pour la poésie mais a rédigé des romans plus ou moins fictionnels. Très marquée par la guerre, elle parle de la solitude, des conflits, de leur ombre sur la vie quotidienne, tout en gardant un certain engagement politique. La plupart des œuvres sont à double lecture. Son style d’écriture est libre, fluide et familier, très simple à lire. Quant aux descriptions, toutes en émotion, elles sauront en faire frémir plus d’un.

Quelles sont ses œuvres les plus célèbres?

  • Bonsoir Thérèse (1938)
  • Le premier accroc coûte 200 francs (1944)
  • Le Cheval roux (1953)
  • Roses à crédit (1959)

Qui devrait lire ses romans?

  • Aux amateurs de lectures de vacances
  • A celles et ceux qui aiment les histoires courtes
  • Aux amateurs de poésie, de grands mots
  • A celles et ceux qui ne sont pas habitués à lire mais qui voudraient tenter de s’attaquer à un classique
  • Aux féministes
  • Aux amateurs d’histoire et de période relatant la Seconde Guerre Mondiale

Où puis-je trouver les œuvres d’Elsa Triolet?

Les œuvres d’Elsa Triolet sont trouvables en cliquant sur ce lien. La plupart de ses livres n’étant plus édités, je vous conseille également de vous tourner vers les libraires d’occasion.

Cette vidéo a été faite par l’INA, je ne possède aucun droit.

Suivez-moi ici:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »