IL ASSASSINE UN HOMME À CAUSE DU SOLEIL!

4 avril 2018

Une balade au Soleil est devenue le théâtre d’un meurtre à Alger: un homme a été assassiné sur la plage. Le meurtrier, un dénommé Meursault, a été immédiatement arrêté. Il n’a opposé aucune résistance. Interrogé, il n’a pas donné explicitement les raisons qui l’ont poussé à tirer sur sa victime. Néanmoins, il aurait avoué que l’aveuglement provoqué par le soleil aurait été le principal mobile.

D’après Marie, la fiancée de Meursault, celui-ci connaissait la victime. Plus tôt dans la journée, alors qu’ils se baladaient sur la même plage, une dispute aurait éclaté entre les deux hommes. La victime était alors accompagnée d’un ami, connu de Meursault, et qui aurait été la cause première de l’altercation. Raymond Sintès, voisin qui se promenait avec le jeune couple, était l’amant de la sœur de celui-ci. Il n’a cependant pas voulu s’exprimer sur les raisons véritables de la dispute. Blessé au visage, il a été pris en charge rapidement.

Marie et Monsieur Sintès ont été placés hors de portée de l’enquête, ayant rapidement été innocentés. Ils étaient présents lors de la première dispute mais absents lors du meurtre, où Meursault avait préféré se promener seul. Selon eux, la victime était armée d’un couteau, laissant penser à un règlement de compte. Le revolver a néanmoins été plus rapide, puisque la victime a été touchée de cinq balles.

Désormais placé en garde à vue, Meursault reste dans l’attente de son procès. Le doute subsiste encore concernant le mobile du meurtrier: le Soleil peut-il être une seule et même excuse à cet incident? Et comment le tir a-t-il été possible dans un état d’aveuglement?
La plage du drame a été fermée dans l’attente de nouvelles preuves. La sentence est, quant à elle, attendue.

 


Résumé rapide: Meursault est un homme solitaire vivant en Algérie. Un jour, son voisin qui souhaite se débarrasser de sa maîtresse, lui demande de l’aide. Mais la lettre rédigée par les deux hommes s’avérera fatale…

Pour en savoir plus sur le procès de Meursault grâce à la littérature en ligne, cliquez ici.

Suivez-moi ici:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »