LE VOLEUR DE LA BANQUE D’ANGLETERRE EN CAVALE?

3 avril 2018

C’est la question que se pose la police. Le braquage de la Banque d’Angleterre, survenu il y a six jours, avait paralysé toute la ville. Le voleur n’avait pas été identifié et une enquête a été ouverte afin de pouvoir le retrouver.

Eh bien, l’affaire est peut-être résolue. C’est l’inspecteur Fix qui a eu l’idée ce matin et qui a prévenu les autorités et les médias. Pour lui, le voleur ne peut être que Philéas Fogg. Le gentleman avait fait la une de l’actualité lorsqu’il avait parié avec les membres du Reform Club qu’il serait capable de faire le tour du monde en quatre-vingt jours. Il avait en outre mis 20 000 livres en jeux, qu’il s’engageait à rembourser s’il n’y parvenait pas.

Philéas Fogg a parié 20 000 livres

Selon la police, ce tour du monde incongru serait la solution idéale pour échapper aux autorités et dépenser tranquillement son butin. L’hypothèse est plausible pour deux aspects:

  • Le voyage, effectué par l’intermédiaire des chemins de fer, ruinerait n’importe quel magnat. Le prix des billets est encore très cher. Comment Philéas Fogg se serait-il procuré des fortunes lui permettant d’accomplir son pari fou? Eh bien, en dévalisant la Banque d’Angleterre.
  • D’autre part, comment un homme pourrait-il si facilement parier 20 000 livres, c’est-à-dire la moitié de la fortune d’un gentleman d’aujourd’hui, sans se soucier des pertes que cela pourrait occasionner? Il faudrait qu’il n’ait pas la notion de valeur de la livre ou alors qu’il soit désintéressé de l’argent. Seule une personne qui n’aurait pas gagné sa fortune à la sueur de son front pourrait se le permettre. C’est ce qui fait de Philéas Fogg le suspect idéal dans cette affaire.

Si le gentleman est parti il y a quelques jours déjà pour Suez, son trajet est facilement traçable car publié dans le journal Morning Chronicle. Les forces de l’ordre se sont déjà lancées à ses trousses dans l’attente d’aveux ou de preuves permettant d’attester de l’hypothèse de l’inspecteur Fix. Alors, l’affaire du braquage sera-t-elle résolue d’ici peu ou la police fait-elle fausse route autour du monde? Affaire à suivre.

 


Résumé rapide: Lorsqu’il découvre en lisant le journal qu’il est désormais possible de faire le tour du monde en quatre-vingt jours grâce aux lignes de chemin de fer, Philéas Fogg fait le pari d’y arriver. Accompagné par son domestique Passepartout, il s’engage dans un périple semé d’embûches dont il ne ressortira pas indemne.

Pour savoir si Philéas Fogg a réussi son pari et s’il est effectivement le voleur, avec la littérature en ligne, cliquez ici.

Suivez-moi ici:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »