Les recettes de la littérature: la madeleine de Proust

29 octobre 2018

Bonjour à tous, j’espère que vous allez toujours bien et que vos estomacs ont encore un peu de place car à partir d’aujourd’hui nous allons nous attaquer aux plus célèbres recettes de la littérature. Sucré, salé, aigre-doux, il y en a pour tous les goûts et pour toutes les occasions! Littérature Pour Tous se donne pour mission de toutes vous les transmettre afin que vous aussi vous puissiez les savourer. Alors à vos fourneaux!
La recette que je vais vous donner aujourd’hui se prête bien avec le temps: il commence à faire froid et gris, alors quoi de mieux que de rester un peu chez soi avec un livre et un bon goûter? Si vous êtes partants, je vous laisse deviner le gâteau que nous allons cuisiner aujourd’hui à travers ces quelques lignes rédigées par Marcel Proust dans Du côté de chez Swann:

« Et tout d’un coup le souvenir m’est apparu. Ce goût, c’était celui du petit morceau de madeleine que le dimanche matin à Combray (parce que ce jour-là je ne sortais pas avant l’heure de la messe), quand j’allais lui dire bonjour dans sa chambre, ma tante Léonie m’offrait après l’avoir trempé dans son infusion de thé ou de tilleul.
La vue de la petite madeleine ne m’avait rien rappelé avant que je n’y eusse goûté ; peut-être parce que, en ayant souvent aperçu depuis, sans en manger, sur les tablettes des pâtissiers, leur image avait quitté ces jours de Combray pour se lier à d’autres plus récents. »

Oui, vous l’aurez compris, aujourd’hui nous allons préparer les fameuses madeleines de Proust!

Recette des madeleines de Proust

Pour environ 6 personnes (doubler les doses si vous attendez plus de convives, vous aurez besoin de:

  • 2 œufs, de préférence assez gros
  • 100gr de sucre fin
  • 150gr de farine
  • 150gr de beurre fondu
  • Un zeste de citron
  • 1/2 cuillère à café de levure chimique
  1. Cassez les œufs, ajoutez-y le sucre et fouettez jusqu’à obtenir une texture mousseuse et bien blanche.
  2. Ajoutez le beurre fondu (il doit être presque froid) et la farine petit à petit.
  3. Incorporez la levure et le zeste de citron puis mélangez bien.
  4. Réservez votre préparation au frigo pendant environ deux heures (sinon les madeleines n’auront pas de petite bosse, qui est liée au choc thermique entre la température de la pâte et la chaleur de la cuisson!). Pendant ce temps, vous pouvez préchauffer votre four au thermostat 7, ou à 210°.
  5. Si vous utilisez la plaque en fer blanc de votre grand-mère, beurrez vos moules à madeleine et saupoudrez-les de farine avant d’y verser votre préparation. Si vous utilisez un moule en silicone, versez directement la pâte. Quoi qu’il en soit, remplissez seulement les moules au 3/4, sinon vos madeleines vont déborder en gonflant!
  6. Enfournez vos madeleines et laissez-les cuire 10 minutes. Lorsqu’elles sont bien gonflées et dorées, sortez-les du four et démoulez-les immédiatement avant de les laisser refroidir (attention aux doigts sur la plaque chaude…).

Conseils de dégustation et variantes

Une fois vos madeleines froides, vous pouvez les déguster à loisir. Je vous conseille, évidemment, de savourer vos madeleines comme la tante Léonie avec un thé ou une infusion de tilleul: le goût n’en sera que plus authentique et vous aurez la véritable saveur des madeleines de Proust!
Cependant, vous remarquerez que la recette ci-dessus est une base que vous n’êtes pas forcés de suivre: les madeleines peuvent s’adapter à toutes vos fantaisies! Voici quelques suggestions que vous pouvez utiliser pour customiser vos gâteaux:

  • Ajoutez environ 7 cl de lait pour avoir une pâte plus facile à travailler. Le lait s’ajoute en deux fois: dans la mousse du début et après l’ajout de la farine. N’ayant jamais essayé cette variante, je n’ai pas osé l’ajouter dans la recette originale. Si vous testez, n’hésitez pas à m’en donner des nouvelles!
  • Ajoutez un peu de sucre vanillé dans le sucre semoule ou remplacer directement le zeste de citron par de l’extrait de vanille.
  • Remplacez le zeste de citron par une cuillère à café de fleur d’oranger.
  • Préparez un glaçage (1 œuf mélangé à 200gr de sucre glace et quelques gouttes de jus de citron) et en enduire le haut des madeleines.
  • Rajoutez quelques pépites de chocolat à la préparation.
  • Faites fondre du chocolat et faites une « coque » à vos madeleines en badigeonnant le fond du moule.
  • Saupoudrez les madeleines de fruits confits (gingembre, angélique…) avant cuisson ou ajoutez-en directement à la préparation.
  • Ajoutez du jus d’orange à la pâte.
  • Ajoutez du chocolat pâtissier fondu à la préparation d’origine.
  • Remplacez le beurre doux par du beurre demi-sel.
  • Remplacez le zeste de citron par de la noix de coco râpée.
  • Rajoutez un peu de poudre d’amande ou de l’extrait d’amande à la pâte.
  • Rajoutez un peu de rhum à la pâte.
  • Rajoutez du chocolat ou du caramel dans chaque moule à madeleine. Pour cela, vous devrez en faire des petits tas et les mettre au réfrigérateur pendant plusieurs heures avant de les placer dans vos moules déjà remplis de pâte. Vos madeleines ressortiront avec un cœur fondant, un vrai régal!

 

Vous l’aurez compris, vous pouvez transformer vos madeleines à loisir, la seule limite est votre imagination! En tous cas, la recette est facile et rapide (environ 40 minutes en tout), idéale pour ceux qui n’ont pas de grands robots dans leur cuisine ou qui veulent se préparer un savoureux goûter en un tour de main. N’hésitez pas à laisser vos avis ou suggestions dans les commentaires, je serais ravie de partager quelques secrets de cuisine avec vous. Quant à moi, je retourne m’installer devant ma fenêtre avec un bon thé et une madeleine (peut-être l’occasion de relire un peu de Marcel Proust? Qu’est-ce qui changerait si on lisait l’extrait en mangeant, selon vous?) et je vous retrouve très bientôt pour un prochain article. A très bientôt!

P.S: il faut absolument que je vous partage cette vidéo bonus que j’ai trouvée en faisant mes recherches sur la madeleine. C’est bon pour votre culture et la mienne: saviez-vous que la madeleine de Proust… n’était pas une madeleine? Personnellement je l’ignorais… Étonnant, non?

Cette vidéo a été faite par France Inter, je ne possède aucun droit.

Suivez-moi ici:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »