Quel livre lire en Septembre?

12 septembre 2018

Bonjour à tous, nous sommes maintenant au mois de Septembre et la rentrée a repris ses droits. Retour à l’école ou au travail, nous sommes plusieurs à ressentir la mélancolie de la fin de l’été. Je vous en avais déjà parlé dans le livre du mois d’août mais, cette fois, nous allons nous intéresser à une autre sorte de tristesse.
Pour cela, laissez-moi vous présenter Les Fleurs du Mal, le recueil de poésie le plus célèbre rédigé par Charles Baudelaire et publié en 1857. Le livre avait fait scandale à la publication pour outrage à la morale publique et offense à la religion mais, je vous le promets, vous ne trouverez ni blasphème ni pornographie dans cet article! Cependant, si vous comptez sur la lecture pour exorciser votre cafard, je vous propose de lire ce qui suit.

De quoi ça parle?

Les Fleurs du Mal est un recueil de poèmes divisé en six parties (incluant la plus célèbre, Le Spleen et l’Idéal) et abordant des thèmes divers et variés: la mélancolie, les saisons, la femme, le temps, le sommeil, la mort, les animaux, la mer, le parfum, le miroir et j’en passe!
Ainsi,on oscille entre émerveillement lié au paysage ou aux petites choses de la vie à la tristesse qui frappe à la nuit tombée. Vous vous reconnaîtrez sans aucun doute dans ces écrits! Le talent de Baudelaire réside ici dans tout son talent pour coucher sur papier les sentiments humains et universels… De quoi trouver un poésie pour chacun de vos états d’âme. Je ne vous en dis pas plus, il vous faudra lire quelques vers afin de comprendre de quoi je parle.

Et ce livre, il est bien?

Pours:

  • C’est un recueil à la lecture fluide. Les six parties (je conseille d’ailleurs de lire la première, la plus riche!) permettent de découper le livre selon votre intérêt. Cette organisation des poèmes a d’ailleurs été une grande nouveauté à l’époque de sa publication!
  • Le livre se déguste par petits bouts. En outre, il est très peu cher (environ deux euros pour une édition complète).
  • Baudelaire a rédigé des vers simples qui alternent entre langage poétique et langage quotidien. Une occasion, d’une part, d’apprendre quelques mots et surtout de savourer une poésie abordable sans trop se casser la tête!
  • On admire la façon dont le poète distille les sentiments humains et ses côtés sombres en y ajoutant une certaine beauté. Mélancolie, oui, mais toujours dans la flamboyance.

Contres:

  • Il faut parfois s’armer d’un dictionnaire pour traduire certaines expressions vieillottes…
  • Les écrits sont à manipuler précautionneusement selon votre âge. La pornographie est parfois de mise.
  • Le pessimisme de Baudelaire peut parfois submerger. A lire, donc, au premier degré ou avec beaucoup de détachement les soirs de blues!

Et du coup, ce livre, tu me le conseilles?

Absolument, si vous êtes amateur de grands mots ou si vous voulez tout simplement croquer l’été à pleines dents. Ce livre conviendra bien:

  • Aux amateurs de littérature classique pure et dure
  • Aux amateurs de poésie en tout genre
  • Aux amateurs de voyage, ceux qui veulent s’évader le temps d’une lecture
  • A ceux qui aiment les livres qui distillent les sentiments humains
  • A ceux qui cherchent à découvrir une poésie courte et simple à lire.

Une note finale?

Ce sera, sans hésiter, un grand 4,5 étoiles sur 5.

Pour les intéressés, cliquez sur ce lien pour vous procurer l’ouvrage. N’hésitez pas à laisser vos commentaires et à donner vos avis, je serais ravie de débattre! Quant à moi, je vous souhaite une belle journée et je retourne dénicher pour vous les petites merveilles de nos bibliothèques.

Suivez-moi ici:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »