SIFFLÉE SUR SCÈNE, ELLE SE SUICIDE

30 juin 2018

Le théâtre de la ville s’est endeuillé ce matin, après le décès d’une actrice de la troupe.

Sybil Vane, toute jeune comédienne et nouvelle recrue, s’est donné la mort la nuit dernière après une représentation du chef d’oeuvre de Shakespeare, Roméo et Juliette. Connue pour son interprétation détonante du rôle de Juliette et considérée comme l’un des espoirs du théâtre britannique, la jeune femme avait été moquée hier soir pour son jeu exceptionnellement faible et dépourvu de toute émotion. Ses partenaires de jeu ont récemment évoqué un comportement rêveur et un manque de concentration. Ils ont néanmoins confirmé la baisse de qualité de son jeu qui, selon eux, n’était que passager. Le public a été moins indulgent et la comédienne a été, selon témoins, très violemment sifflée.

La scène sur laquelle Sybil Vane s’est produite la nuit dernière

Le frère de Sybil, James Vane, émet une autre hypothèse. Si les mauvaises critiques ont véritablement ébranlé la jeune femme, la véritable cause de l’incident serait liée à un dénommé Dorian Gray qui tournait autour de la demoiselle depuis plusieurs jours. Les autres comédiens auraient confirmé les faits lors de leur interrogatoire, évoquant une récente demande en mariage de la part de celui que Sybil appelait son « prince charmant ». Le gentleman était présent hier soir, aperçu dans le public puis dans les coulisses. Selon James, le fiancé aurait fait intrusion dans la loge de sa sœur et aurait exprimé le souhait de rompre leur promesse de mariage. Les motifs restent encore inconnus et Dorian Gray introuvable.

L’affaire n’est pas sans rappeler la dureté des métiers de scène et l’absolue cruauté des critiques. Lavée de toutes ces inquiétudes, Sybil Vane aura l’honneur d’être enterrée jeudi prochain en petit comité, selon les souhaits de sa famille.

 


Résumé rapide: Après avoir été peint par un ami, un jeune gentleman britannique nommé Dorian Gray fait la connaissance d’Harry, hédoniste invétéré, qui ne tarde pas à le corrompre. Afin de ne jamais vieillir et de pouvoir s’amuser indéfiniment, le jeune homme prononce le vœu que son portrait vieillisse à sa place. Lorsque son souhait se réalise, Dorian Gray n’a plus aucune limite. Mais le tableau se transforme peu à peu, démontrant petit à petit la noirceur de l’âme de son sujet…

Vous aussi, ne vieillissez jamais grâce à Dorian Gray et à la littérature en ligne.

Suivez-moi ici:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »