TUÉ PAR L’OREILLE!

28 mars 2018

C’est une fin un peu particulière qui a été donnée il y a deux mois au sein de la famille royale du Danemark. Hamlet, ancien souverain, avait été retrouvé mort il y a quelques semaines. Son frère Claudius lui a succédé après les funérailles et a épousé Gertrude, souveraine douairière et veuve d’Hamlet.

Mais le deuil semble monter à la tête de certains. Le prince Hamlet, fils du défunt roi et de Gertrude, semble perdre la raison depuis quelques temps. Des témoins, soldats effectuant leur tour de garde au sein des jardins, l’ont aperçu parler seul et s’adresser à son père. Ses amis Horatio et Marcellus, qui accompagnent souvent le prince, ont confirmé les faits. D’après eux, le spectre du roi Hamlet a souhaité s’entretenir seul avec son fils. Malgré quelques tentatives pour entrevoir la conversation, ils n’ont pas obtenu d’informations.

Depuis, le prince Hamlet est pris de crises de délire. Il affirme à qui veut l’entendre que son père a été assassiné par le roi Claudius, alors que celui-ci lui avait versé du poison dans l’oreille. Personne ne peut confirmer les accusations, le roi semblant s’être endormi dans son sommeil et ne présentant aucune trace d’agression.

Le prince Hamlet parle seul en s’adressant à son père

Que penser de cette affaire? Le prince, noyé dans la tristesse et choqué par la mort de son père, entretiendrait-il une rancœur contre son oncle, l’accusant d’usurpation? La mort par empoisonnement serait-elle réelle? Quoi qu’il en soit, la nouvelle ne manque pas de faire le tour de la population et les chants se développent dans les villes, se moquant du fait qu’un roi si illustre au combat ait pu succomber d’une mort si ridicule.

 


Résumé rapide: Lorsque le spectre de son père apparaît au prince Hamlet, celui-ci décide de le venger en complotant contre son oncle. Mais sa folie atteindra bientôt ses plus proches parents et amis, entraînant la chute de toute sa génération…

Pour en savoir plus sur Hamlet, sur la mort riducle du roi et sur la littérature en ligne, cliquez ici.

Suivez-moi ici:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »