UN VOLEUR SAUVÉ PAR UN ÉVÊQUE!

31 mars 2018

C’est l’histoire un peu folle d’un bagnard qui a été sauvé par un évêque. Hier soir, de nombreux habitants de Digne ont pu assister à l’arrivée d’un homme étrange dans leur ville. D’après un habitant, l’homme était effrayant et imposant, portant un sac sur l’épaule et s’appuyant sur un bâton. Il aurait été vu frapper aux portes et se faire refuser à l’auberge, avant de trouver refuge chez Monseigneur Charles-François-Bienvenu Myriel, haute personnalité de la ville.

 

D’après Madame Magloire, servante de l’évêque, le drôle de personnage aurait été accueilli par le maître de maison et nourri avant de disparaître alors que tout le monde était allé se coucher. Le lendemain matin, l’argenterie de Monseigneur Myriel avait elle aussi disparu.
Le voleur, qui répond au nom de Jean Valjean et qui est facilement repérable grâce au passeport jaune des anciens bagnards, a finalement été rattrapé sur la route, a été ramené par les gendarmes à la demeure de l’évêque. Celui-ci, loin de blâmer son voleur, a déclaré que Valjean était dans son bon droit puisque l’argenterie lui avait été offerte! Deux chandeliers du même métal ont été ajoutés au butin et le voleur, sauvé de la peine de mort, est reparti les poches pleines.

Interrogée, Madame Magloire affirme que Monseigneur Myriel avait menti et que l’argenterie avait bel et bien été volée. Néanmoins, les habitants de Digne, reconnaissants de la gentillesse et de la sagesse du vieil homme, n’hésitent pas à témoigner du saint acte de l’évêque et sont unanimes pour dire que le mensonge était en fait une parole de bonté.

Tandis que la ville de Digne loue la décision de Monseigneur Myriel, le maire de la ville a prévenu les autorités de l’incident. Il est donc recommandé de ne pas ouvrir sa porte à un porteur de passeport jaune et de bien cacher ses objets de valeur.

 


Résumé rapide: Ancien bagnard sur le chemin de la rémission, Jean Valjean change d’identité et fait fortune. Tout au long de sa vie, il s’emploie à faire le bien autour de lui… jusqu’à ce que son passé ne le rattrape.

Pour en savoir plus sur Jean Valjean et sur la littérature en ligne,cliquez ici.

Suivez-moi ici:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »